LA PRIME À LA RÉPARATION : UN CONCEPT TRIPLEMENT BÉNÉFIQUE

By Daphné COUTURAS In Nos actualités No comments

La prime à la conversion est un sujet très présent  dans l’actualité et le marché automobile. Cette offre ne s’adresse pourtant pas à tous les ménages selon Fabrice Godefroy, Directeur Général d’Alternative Autoparts et Président de l’association « Diéséliste de France » : certains n’ont pas de voiture répondant à tous les critères de changement, d’autres n’ont pas le budget.

 

Fabice Godefroy met en avant une alternative : la « prime à la réparation ».

Celle-ci serait proposée pour les automobilistes préférant réparer leur véhicule. Le propriétaire du véhicule recevrait alors un « chèque réparation » lui permettant de diminuer les frais d’entretien de son véhicule au contrôle technique par exemple.

 

Ce concept révèle un triple intérêt selon Fabrice Godefroy, il permettrait :

– de sauver des voitures au lieu de les mettre à la casse

– d’avoir pour la Sécurité Routière, des voitures repassant au contrôle technique après une première visite non validée

– de rebooster l’après-vente, regroupant aujourd’hui 36 000 ateliers et 3 500 distributeurs en France

 

Enfin, cette « idée écologique est finalement une aide aux ménages » confirme Pierre Chasseray, Délégué Général de l’association 40 Millions d’automobilistes.

La logique d’aide financière va même plus loin, cette fois-ci destinée aux ateliers avec la « prime à l’investissement ».

 

Retrouvez l’intégralité de l’interview dans l’émission « ça roule » de Sud Radio, animée par Laurence Peraud et Pierre Chasseray en cliquant : ICI.

 

L’équipe Alternative Autoparts.